Protocole sanitaire

Protocole sanitaire pour se protéger et protéger les autres.

Le virus étant très présent dans notre région, les directives sanitaires à appliquer nous serons confirmées et actualisées prochainement, mais il nous faut dores et déjà vous informer des mesures en cours.

Une borne de gel hydroalcoolique est présente à l’entrée de la maison des sports et une autre dans la salle de musculation, le masque est obligatoire dans tout le bâtiment et vous ne serez autorisés à le retirer qu’une fois à votre emplacement d’activité.

Il vous sera également demandé de venir avec votre propre matériel pour les activités le nécessitant (tapis de sol, gants de boxe…).

Nous sommes dans l’obligation de limiter le nombre de participants à 20 personnes par cours, ce qui veut dire que si vous ne validez pas votre inscription, votre place n’est pas assurée, et suite à de nombreux abus les dossiers non complets seront refusés.

Nous vous demandons également d’attendre dehors que le professeur vienne vous chercher à l’entrée, afin que les personnes du cours d’avant puissent sortir en évitant les “chassés-croisés” à l’intérieur.

Pour les cours des tout-petits, merci de bien vouloir attendre que le professeur soit venu chercher votre enfant, celui-ci étant sous votre surveillance du moment qu’il n’est pas entré dans le bâtiment. Ponctuellement, si un enfant a besoin qu’un proche l’accompagne, pensez à mettre un masque.

Concernant le port du masque, nous vous rappelons qu’il est obligatoire pour toutes les personnes de + de 11 ans, et qu’il ne pourra être retiré qu’une fois à votre place en salle de cours.

A l’heure actuelle, les sanitaires sont accessibles mais pas les vestiaires.

Dans la salle de musculation, des lingettes désinfectantes sont à votre disposition pour nettoyer les appareils après chaque usage.

Nous sommes conscients que tout cela puisse paraître contraignant, mais nous ne pourrons reprendre les cours qu’en respectant ce protocole et nous faisons donc appel à votre civisme et votre bon sens et espérons que nous pourrons parler très bientôt de tout cela au passé.

L’AGENDA

L’ACTU